Un enracinement au cœur des problématiques d’intégration

La société propose un circuit ou « modèle » d’intégration – dont les fondements reposent, à travers l’école et le travail, sur l’égalité des chances et le mérite – qui peut être considéré, dans l’absolu, comme un itinéraire de justice et de concorde. Il s’agit donc d’intervenir au cœur des problématiques d’intégration, non pas pour réformer ou révolutionner le circuit d’intégration proposé par la société mais, au contraire, pour en favoriser l’accès et l’adhésion durable en permettant à chacun de disposer des moyens, de l’accompagnement et de l’aide nécessaires pour intégrer la société pleinement et de manière valorisée. De nombreux acteurs associatifs et institutionnels sont déjà impliqués dans l’accomplissement de cette mission mais, à l’heure où la société est confrontée à des transformations majeures et durables, la mise en place d’un dispositif spécifique d’actions globales visant à favoriser l’intégration des individus dans la société, parallèlement aux actions institutionnelles et associatives, s’impose et constitue une réponse supplémentaire et actualisée au devoir qu’a la société de garantir à chacun une intégration pleine et entière ; condition indispensable à l’instauration d’une paix sociale durable.

Les Maisons de la Paix

Pour combler ce vide structurel, les Maisons de la Paix souhaitent donc créer un réseau national de maisons et relais conçus spécifiquement pour favoriser l’intégration des individus dans la société.

Bâties sur un concept commun, ces maisons et relais doivent permettre de réunir, en un même lieu, un ensemble de dispositifs offrant la possibilité d’agir sur trois axes fondamentaux et indissociables :

L’objectif étant de créer des lieux :

  • offrant des outils favorisant l’insertion et l’évolution concrète des individus dans le circuit d’intégration, et permettant de valoriser et pérenniser le fruit de ce travail d’intégration par le biais d’une offre culturelle, éducative et fédératrice se voulant à forte valeur ajoutée,
  • permettant de promouvoir et rendre accessible un modèle de société solidaire basé sur les valeurs de la République où la tolérance, le respect et le dialogue ont une place centrale.

Indépendantes, apolitiques et a-confessionnelles, les Maisons de la Paix se veulent donc fondamentalement porteuses des valeurs de la République et, par essence, ouvertes à tous et à toutes les cultures. Cette ouverture rend obligatoire cette notion d’implantation nationale, car le modèle de société que doivent refléter chacune de ces maisons ne peut prendre de sens véritable qu’à l’échelle, justement, de la société toute entière.

Pour réaliser leurs objectifs, les Maisons de la Paix veulent proposer un schéma de maisons conçues pour favoriser l’ouverture aux autres, l’échange et le dialogue, et organisés autour de cinq pièces clés à même d’offrir une réponse aux problématiques de fond autant qu’aux diverses sources de violences quotidiennes et ordinaires.


ensemble

 

  1. Salle d’accueil
  2. Bibliothèque/médiathèque
  3. Lieu de silence
  4. Salle d’ateliers
  5. Salle polyvalente