Lieu de rencontre et de rassemblement, les Maisons de la Paix visent à fédérer les individus autour d’un modèle de société basé sur la tolérance, le respect et le dialogue.
En promouvant ces valeurs d’ouverture aux autres, il s’agit de lutter contre toutes formes de communautarisme et de sectarisme et donc de favoriser la cohésion sociale. En renforçant le sentiment d’unité nationale, en incitant au civisme et à la citoyenneté, il s’agit de démocratiser l’idée qu’intégrer la société représente le moyen le plus efficace de l’améliorer ou de la faire évoluer. Ces valeurs apportent, en outre, un engrais essentiel au terreau intégrateur de la société, car l’intégration complète d’un individu dépend de la réunion de deux facteurs :

  • la démarche et la volonté individuelle de s’insérer et s’adapter à un milieu,
  • la capacité de la société elle-même à savoir intégrer les individus dans le respect des différences et des particularités de chacun.

Il s’agit donc, à travers un ensemble de dispositifs, de proposer des rencontres inter-culturelles, politiques, religieuses et générationnelles dans le but de faire éclore un dialogue durable et constructif ayant valeur de modèle pour une société comme la nôtre, vouée à la mixité sociale et au mélange des cultures. Mais il s’agit aussi d’aller à la rencontre des individus en proposant des actions publiques « hors les murs » à même de fédérer et faire naître ou renforcer le sentiment d’appartenance à la société.

Objectifs

  • Favoriser la cohésion et l’harmonie sociale
    • Fédérer et solidariser les individus autour de valeurs de tolérance, de respect et de dialogue
    • Susciter le sentiment d’appartenance à la société
    • Inciter au civisme et à la citoyenneté
    • Favoriser l’intégration des individus par la société elle-même
    • Lutter contre l’exclusion et l’isolement
  • Instaurer des dynamiques de dialogues et d’échanges
    • inter-politiques
    • inter-culturels et religieux
    • inter-générationnels
  • Favoriser et soutenir les initiatives locales

Moyens

  • Un lieu d’accueil, convivial, ouvert à tous et conçu pour favoriser le dialogue et l’ouverture aux autres
  • Une salle polyvalente permettant la mise en place de dispositifs tels que :
    • conférences
    • débats
    • rencontres et témoignages
    • événements ponctuels
    • manifestations diverses…
  • Une salle d’ateliers permettant des échanges concrets de savoir-faire inter-culturels ou générationnels
  • Création d’un programme « hors les murs » d’actions à portée collective
  • Un service permettant de relayer toutes actions ou événements favorisant, in fine, la cohésion sociale


Une salle polyvalente et une salle d’atelier

Dans le cadre du lieu de rassemblement, la salle polyvalente permet d’organiser des débats, des rencontres, des événements ponctuels, etc. Autant d’actions favorisant le dialogue, l’ouverture aux autres et l’implication dans la vie citoyenne. La salle polyvalente peut aussi être mise à disposition d’associations ou de groupements informels en manque d’un local pour se réunir ou pratiquer une activité.
La salle d’ateliers est destinée à accueillir des ateliers pratiques ou de découverte, initiés par les membres du personnel encadrant, des bénévoles ou des intervenants extérieurs spécifiques.

  • Les ateliers pratiques proposent l’apprentissage de compétences usuelles, telles que : le bricolage, la cuisine, le jardinage, la décoration, la confection, la couture, etc. Il s’agit aussi de proposer des formations à l’utilisation d’outils du quotidien dont la méconnaissance constitue un frein à l’intégration (nouvelles technologies…).
  • Les ateliers de découvertes permettent, quant à eux, de s’initier à des savoir-faire artisanaux ou artistiques aussi divers que peuvent l’être les métiers de l’artisanat : travail du bois, du métal, de la terre, du cuir, du verre, du textile, etc.

Au-delà de l’apport bénéfique propre à ces deux types d’ateliers, il faut souligner les effets bénéfiques du partage du savoir, et du savoir-faire, mais surtout du dialogue intergénérationnel qui se vit particulièrement lors de ces activités.

Un programme « hors les murs » d’actions à portée collective

Agir pour le rassemblement, c’est aussi agir contre l’exclusion et l’isolement. Pour atteindre cet objectif, les Maisons de la Paix veulent proposer un programme « hors les murs » d’actions à portée collective. Il s’agit, à travers l’organisation de manifestations publiques hors des Maisons de la Paix, d’aller au devant des individus pour les inclure dans une mécanique de rassemblement social. Ce programme est aussi, et par définition, un moyen de véhiculer les valeurs portées par les Maisons de la Paix hors des murs de la maison elle-même.
Ces actions peuvent être de différentes natures mais partagent un but commun : faire se côtoyer et se rencontrer les personnes dans un contexte normalisant un modèle de société basé sur la paix et dans lequel chacun a une place légitime et valorisée.

  • Organisation de concerts ou de spectacles
  • Organisation de repas de quartier
  • Organisation d’événements sportifs
  • Organisation de journées citoyennes
  • Création de lettres d’informations locales
  • Etc.

Un service de soutien et de promotion d’événements et d’initiatives locales

Les Maisons de la Paix proposent d’offrir un service de soutien et de promotion à tout individu ou groupement d’individus porteur d’un projet à portée collective et publique. A travers ce service, Il s’agit d’encourager et faciliter la création de projets et de les faire bénéficier du réseau de communication des Maisons de la Paix pour en assurer la promotion. Ce soutien peut intervenir dès la phase de conception du projet et s’étendre jusqu’à une aide logistique et matérielle.